La rue Saint Honoré m'aime bien, ou l'inverse je ne sais pas trop. A mon passage, de nombreuses portes de commerçants sont poussées, un porte monnaie s'en trouve souvent allégé. Mais pour ce qui nous intéresse ici, ce parcours regorge de bonnes adresses pour manger vite fait, bien fait les jours pressés. 

Souvent, enfin cycliquement à l'approche de partiels ou de remises de travaux universitaires, je veux tout plaquer, changer de cap, direction pâtisserie, resto rapide, ouvrir mon concept, qui serait nécessairement le meilleur, le plus beau, le plus original... Quitte à rêver autant se voir grand, surtout lorsqu'on cherche à s'évader pour se défendre contre l'angoisse typique de l'étudiant en sciences humaines ( bien moins confiant en ses capacités que son voisin d'HEC). Bref, dans cette rue, à la place de Scoop (diner US) s'est installée il y a quelques temps une adresse à la vitrine outrageusement attirante : "Oh mon cake!!" De nombreux passages devant l'enseigne, pour enfin céder à la tentation et se mettre à table. Ce qui m'attire dans ce concept, c'est qu'il semble mimer visuellement et gustativement celui dont il m'arrive parfois de rêver. 

 

DSCN1322

Une sélection difficile, les tentations sont nombreuses... C'est parti pour un bagel veggie (cream cheese, salade, oignon, tomate, concombre), un excellent et léger ice tea maison (menthe, citron framboise), accompagnement de chips salées (betterave, pomme, heureux mélange) croustillantes et acidulées. Voilà pour le salé, à ce moment je me dis : "jusqu'ici, tout va bien".

 

DSCN1321

Pour le sucré, le doute. Envie de finir sur du léger, mais du home made, donc pas de fromage blanc, tristement basique. On m'oriente vers une "génoise" fourrée à la confiture maison. Génoise? Parfait, pas de beurre, texture aérienne, je prends.

La dégustation, puis le bémol :

Le bagel, est fondant, croustillant, goûteux, préparé à la demande donc on ne peut plus frais. Super, génial, jusqu'à ce qu'une sensation croustillante freine quelque peu mon appétit. Grosse noisette de terre... Aie! Oui, des résidus dans les salades sont une éventualité, mais là c'est gros. Unique cliente en salle, rien ne pressait, petit incident malgré tout non évité. Bon, passons, intéressons-nous à ce dessert. Une part de gâteau qui, avec davantage d'attention semble s'éloigner de ma génoise rêvée. Je ne porte pas mes lentilles de vue (passionnant, non?), le monde est flou (complètement). Les yeux équipés, je ne me serais pas laissée tromper sur la marchandise. En bouche confirmation, du beurre il y a, des reproches aussi donc. Une texture type quatre quarts (et on me confirme que j'ai été mal informée, il s'agit d'un Victoria sponge cake). Ce qui suivent mon blog constateront que je suis moyennement copine avec le gras. Ce n'est pas le cas pour moi, mais j'aurais très bien pu suivre un régime sans beurre, et être bien plus "contrariée". Je précise que je ne blâme pas l'équipière, mais sa responsable qui est sensée la briefer sur les produits... Erreur ici plus importante, qui lorsque j'ai travaillé en restauration aurait amplement justifié un geste commercial (un café offert, ça ne mange pas de pain). Ici, de plates excuses mais rien de plus. Un petit goût de terre et d'amertume donc en sortant de ce que je persiste toutefois à nommer comme bonne adresse, menée par une équipe jugée pleine de bonne volonté et proposant de bons produits.

DSCN1336

cupcakes, whoopies, muffins etc.

 

DSCN1339

Les bagels sont vraiment réussis, j'insiste, quand même.

En résumé, j'y retournerai peut-être, pour les raisons évoquées précédemment, mais regrette la réaction légère face à deux éléments plutôt embarrassants. Les prix sont corrects pour du home made, le cadre est agréable, la carte évolue régulièrement, je note donc tout de même de nombreux bons points (possibles commandes, brunchs, épicerie...).

DSCN1257

Pour avoir l'adresse, c'est sur la (jolie) carte, et les cookies, ici tout choco, valent aussi le détour.