Un déjeuner sur l'herbe

17 novembre 2013

Petites astuces pour manger fauché(e)

Il y a des absences qui ne s'expliquent pas, donc pas de plaidoyer mais un retour flémard, parce que sans recette, mais avec des idées (pas révolutionnaires, pardon) pour manger le portefeuille léger. Je ne vous présente pas la crise on la connait trop bien, mais j'essaye de l'esquiver, un peu. Des adresses et produits "gourmangs croquangs" pour les radins que nous sommes dans mes trouvailles et un besoin d'en parler un peu. Ok la vérité, j'avais l'envie folle de revenir sur la planète rêvée des blogs de cuisine où tout va bien dans le meilleur des mondes mais je n'ai toujours pas de four, et les idées les recettes "qui racontent une histoire", les "belles promesses" ne sont plus. 

NB : Ne voyez aucune allusion à une quelquconque expression toute faite qui me coupe le peu d'appétit qu'il me reste face aux programmes sirupeux et ringards diffusés sur des chaines en mal d'idée fraîche de divertissement. Pourtant je suis cliente. 

Bref les idées elles sont là, photos : Un petit déjeuner chez IKEA à 2e, imbattable, une salade aux graines germées (une salade hipster cheap), des scones pour le goûter chez Marks & Spencer (génial) et un repas aux nocturnes d'IKEA (oui oui je me suis pas foulée) à base de galettes aux champignons bio et salade de fruits frais (moins de 8e). Je ne sais pas ce qui prime, les idées ou la pingrerie mais je diffuse. 

IMG_20130727_101734
IMG_20131111_131418
IMG_20130805_121732

Posté par MademoiselleLola à 01:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 mai 2013

L'ultimate Gâteau au Yaourt #labase

Bientôt 6 mois sans publier...Mieux vaut tard que jamais... Donc petit article pour revenir à la base du bon, un grand classique qui fait plaisir, qu'on a tous tenté, réussi. Simplicité. Parce que parfois on apprend combien  elle permet de belles choses, et surtout de ne pas perdre de temps pour en passer davantage avec les siens, autour d'une table, sur une nappe à carreaux, devant un bon film ("le Prénom" par exemple, bijou de l'année), pour partager une histoire, se réconforter, rire, ou juste goûter. Article aussi pour noter un bon équilibre avec cette recette qui ne vient pas de moi, mais du blog "My kitchen is green" .  

JE DECLINE TOUTE RESPONSABILITE DANS L'ECHEC EVENTUEL DE CETTE RECETTE. 

AUCUNE EXCUSE NE SERA ACCEPTEE

CORDIALEMENT:

IMG_20130509_191214

 

Recette pour 5 personnes

Un pot de yaourt nature non allégé

3 oeufs

2 pots de farine

1/2 pot d'huile neutre et végétale

1 pot de sucre

1 pot de poudre d'amande

1/2 sachet de levure chimique

1 càc de vanille liquide (ou les grains d'une gousse de vanille, bien mieux)

 

Pour la déco : un peu de sucre glace et de cacao en poudre avec quelques gouttes d'eau

Préchauffer le four à 180°, sulfuriser le fond d'un moule à charnière de 20cm environ. Mettre le yaourt dans un grand bol, ajouter les trois oeufs et fouetter rapidement. Ajouter le sucre, mélanger. Ajouter l'huile et la vanille liquide, puis la poudre d'amande et mélanger, ajouter la farine et la levure, mélanger encore une fois. Verser dans le moule et au four 30 minutes. Laisser tiédir. Décorer (si l'envie vous en dit) en mélangeant l'eau le sucre glace et le cacao au fouet, et y aller de son imagination (fleurs, petit mot doux, reproduction de Warol... tout est permis on n'a pas à suver les apparences vous savez déjà que le résultat est garanti).

Déguster!

IMG_20130509_191121

Posté par MademoiselleLola à 20:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2013

Blondie Pistache Chocolat... Les mots me manquent...

Oui, les mots me manquent, donc recette :

 

 

IMG_20130106_214924

 

Ingrédients pour un moule carré d'une 20aine de cm :

80g de beurre demi sel et un petit suisse ou 120g de beurre

2 oeufs

180g de sucre roux

150g de farine

1 pincée de sel

Un demi sachet de levure chimique

40g de pistaches concassées
80g de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°. Faire fondre le beurre au micro ondes, ajouter le petit suisse et bien fouetter, ajouter le sucre et mélanger. Ajouter les oeufs en mélangeant après chaque ajout. Ajouter farine, levure et sel, mélanger. Ajouter le chocolat coupé en petits carrés et les pistaches, mélanger. Verer dans le moule beurré. Au four entre 15 et 20 minutes. S'il n'a pas l'air cuit c'est normal. Découper en carrés une fois refroidi.

 

Déguster!

Posté par MademoiselleLola à 23:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 décembre 2012

Un cheesecake de Noël : Chocolat / Oranges confites

Dessert toujours et petite pensée sur cette année plutôt difficile, pour moi, pour beaucoup d'entre nous. Le temps file, les travail ou son absence écrase les rencontres, on oublie ses proches, on s'oublie soi-même, et les dates clés de fin d'année permettent un retour à l'essentiel. L'essentiel qui semble être perdu pour certains, qui s'empressent de faire des cadeaux sans y mettre le coeur. Histoire d'avoir la panoplie du parfait petit mouton et faire grossir la tornade consumériste qui emporte toujours un peu plus de monde, de tous milieux, de tous âges... On en oublierait presque le repas de Noël, qui, lui-même est trop souvent une vitrine de faux semblants. On est sauvé : foie gras sur la table, douzaine d'huitres et truffes au chocolat. Certains se ruinent pour sauver les apparences. Alors qu'on peut faire du beau avec peu, et surtout du convivial, du vrai, avec amour, tout ça tout ça. Chez nous cette année c'était cheesecake.

 

DSCN3160

Ingrédients pour un moule rectangulaire à charnières

 

220g de digestive biscuits

80g de beurre

 

500g de ricotta

2 paquets de philadelphia milka

100g de chocolat au lait

100g de sucre

3 oeufs

110g d'organges confites mixées

Cacao en poudre

Oranges confites non mixées

Crepes dentelle ou autre biscuit pour la déco (facultatif)

 

Préchauffer le four à 160°. Sulfuriser le fond du moule et beurrer les bords. Mixer les biscuits, ajouter le beurre préalablement fondu et mixer ensemble. Verser au fond du moule et tasser au fond du moule. Réserver au frais.

Dans un grand bol, détendre les fromages, au fouet, ajouter le sucre, mélanger, le chocolat fondu au micro ondes, mélanger. Ajouter les oeufs un par un en remuant pour assimiler. Ajouter les oranges confites, mélanger. Verser sur la croute. Au four 55 minutes.

Laisser tiédir et refroidir hors du four, réserver au frais 10h au moins. Saupoudrez de cacao au dernier moment et décorer selon l'envie.

 

DSCN3154

Déguster!

Posté par MademoiselleLola à 07:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 novembre 2012

Cheesecake marbré Banane / Chocolat milka....

On ira faire quelques pompes plus tard, et on se fera une soupe ce soir. Pas trop le temps de digresser, déjà celui de se prendre un shooter solide sans alcool (la fête est plus folle) pour oublier que c'est la crise, que le boulot rend fou, qu'une boîte de prod possiblement sous coke a fait débarqué à Tahiti les personnes les plus écervelées qu'on puisse voir pour se faire de la tune ("l'île des vérités", j'ai mal rien que de citer). Bref, j'arrête vraiment de parler, la vanne qui passe bien ne viendra pas. Donc recette :

DSCN3091

Ingrédients pour un moule à charnières de 20cm environ

 

200g de digestive biscuits (ou sablés)

60g de beurre fondu

 

500g de ricotta

3 oeufs

1 paquet standard de philadephia milka et un nature

2 bananes moyennes bien mures écrasées à la fourchette

150g de sucre

 

Bananes haribo ou bananes en rondelles pour la déco

 

Préchauffer le four à 160°. Beurrer les bords et sulfuriser le fond du moule. Mixer les biscuits, ajouter le beurre fondu, remixer le tout et tapisser le fond et les côtés du moule (avec un verre plat). Réserver au frais. Prendre deux bols séparés. Dans le premier mettre 250g de ricotta, le paquet de philadelphia nature, 100g de sucre et les bananes écrasées. Mélanger. Dans l'autre mettre les 250g restants de ricotta, le sucre restant aussi, et le philadelphia milka. Mélanger. Mettre un oeuf dans chaque bol mélanger doucement juste pour homogénéiser. Séparer le dernier oeuf en deux et le verser dans chaque bol aussi en mélangeant. Prendre deux cuillers à soupe. Une pour chaque bol. Verser en partant du centre du moule, successivement l'une au dessus de l'autre, une couche de mlénage banane, une chocolat, jusqu'à la fin des mélanges. Puis faire à la pointe d'un couteau des ligne sur le dessus qui vont des bord au milieu du gateau (fameux marbré à l'italienne). Au four 55 minutes, puis éteindre le four, laisser une demie heure et le sortir. Le mettre au frais quand il est froid, une nuit.


Décorer avec l'envie du moment, très foodporn (bonbons) ou foodporn hypocryte (bananes rondelles).

DSCN3083

Déguster!

 

Posté par MademoiselleLola à 17:23 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


05 novembre 2012

L'ultimate brownie Chocolat/Coco

Suite aux moqueries d'un visiteur de ce blog en lisant à voix haute le style de mes textes (qui j'avoue, ne me ressemble pas toujours), je me suis dit qu'il fallait que je teste le parlé Lola (sans le mademoiselle), celui qui vient de la banlieue Ouest de Paris, le 95. Le but? Montrer à quel point, afin de ne pas heurter la sensibilité de mon précieux public, je dois absolument adapter mon langage à l'écrit. Petit aperçu? Vazy c'est tipar : "Ok ce soir grave envie de parler brownie, celui que tu kiffes bien après le taff, quand t'es blasée des gens qui roulent pas, des relous, des rageux, des bouffons (toussa toussa)... Parce que sérieux, le remède à la sale tête fatiguée de la vie qui s'est tapé les bouchons, c'est un bête de Brownie maison. L'idée chanmée (genre personne n'y a pensé) c'est de zaper (ou presque) le beurre, pour le remplacer par du lait de coco. Résultat : La coconut touch mixée au (sexy) chocolat au lait pour un dessert doux, stylé, qui tue."

C'est moche, et je peux vraiment parler comme ça. J'assume.

Tout ça pour dire qu'en vrai j'ai vraiment bien Kiffé cette petite douceur du lundi. Home made with love (toujours).

 

IMG_20121105_190544


Ingrédients pour un moule carré de 20 cm de côté environ : 

40g de noix de coco rapée

20cl de lait de coco

15g de beurre

180g de chocolat au lait

3 oeufs

150g de sucre

Une pincée de fleur de sel

75g de farine

Un demi sachet de levure chimique

 

Préchauffer le four à 180°, beurrer le moule. Faire fondre le chocolat au micro ondes 1min30 avec le beurre, mélanger, verser dans un grand bol avec le sucre et le lait de coco la noix de coco rapée. Ajouter les oeuf en remuant bien sans battre. Ajouter la farine et la levure tamisées. Mélanger, ajouter le sel, mélanger encore. Verser dans le moule. Au four 20 minutes, puis 3 minutes environ éteint. Laisser refroidir, découper en carrés (meilleur après quelques heures d'attente).

 

Déguster!

 

 

Posté par MademoiselleLola à 20:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 octobre 2012

Trois adresses pour déjeuner light à Paris : Ace Gourmet Bento, Factory & co et Amour de burger

Parce que le moment plutôt redouté de l'entrée dans la vie active a bel et bien fini par arriver, le temps m'a manqué pour poster et discuter desserts, concepts de restauration et brèves de comptoir... Ok avoir un boulot c'est bien, mais avoir un boulot qui consiste à en trouver à ceux qui n'en n'ont pas aujourd'hui, avec plus de trois millions de concernés par la question, c'est fatiguant. Alors on va comprendre mon silence, et mon tir groupé d'adresses, surtout qu'elles valent la peine d'être rassemblées sous le signe du plaisir "light". Parce que je me rends compte, davantage qu'avec mon ancienne vie d'étudiante, que les pauses déjeuner au travail sont souvent mal équilibrées, "culpabilisantes", frustrantes. Donc quand on a la chance de pouvoir déjeuner dans une ville aussi étendue que Paris, on peut faire l'effort de chercher de quoi faire une bonne pause avec le sourire, sans les 2000 kcal qui donnent une furieuse envie de sieste entre deux dossiers à traiter...

 

IMG_20121026_220153

Amour de burger à deux pas de la Madeleine. Une jolie enseigne qui donne envie de tester la carte, pas loin d'un ancien job d'été, chez le roi Parisien du "fast food" haut de gamme et sain (ça commence par Co, ça finit par Jean...). Un réseau de petites rues qui regorgent d'adresses originales, et ici une bonne idée à la carte : un burger végé. Pas le burger au soja un peu compact qu'on trouve un peu partout chez les spécialistes du genre ; ici un steak remplacé par une excellente ratatouille confite, et j'espère maison. Une sauce au fromage qui pimente un peu le repas. Fraîcheur, bon pain (frais du boulanger),petite trouvaille. Les desserts, non testés, sont dits maison, le cheesecake passera par moi, un jour, dans ce bistrot Français qui fait du burger un produit terroir, goûteux, local et de qualité. Si on manque de protéines on se rattrape le soir, mais pour moi le repas cale sans alourdir. 12e pour ce burger, quelques euros de plus pour les carnivores.

 

IMG_20121002_213216

Un retour chez Factory & Company, à Bercy Village, parce que les bagels et les burgers c'est sympa, mais les salades restent quand même un bon compromis, quand elles ne sont pas noyées dans leur sauce, pour manger équilibré. Un serveur adorable me conseille sur une salade colorée et ultra vitaminée, avec tout ce qu'il faut pour tenir dans ce monde de brutes. Des féculents, du poisson (saumon fumé de Norvège), des fibres, du calcium (mozza), le tout relevé par une vinaigrette balsamique et des oignons rouges. En dessert on peut trouver du fromage blanc allégé et fruits rouges ou des fruits coupés. 9,40e pour le bol de salade préparée sous nos yeux (et ça c'est bon signe).

IMG_20121026_213417

Enfin un gros coup de coeur, pour un rapport qualité prix incomparable et une bonne alternative à tout ce qu'on est habitué à avoir dans son assiette. Ace Gourmet Bento, tout près de Pyramides propose des formules vraiment complètes et équilibrées avec une viande ou poisson (j'ai choisi le poulet teriaki, excellent) un choix fou d'accompagnements épicés disposés dans 5 petits compartiments (de la papaye épicée, du radis vinaigré, concombre assaisonné, salade d'algues...), avec tout ça du riz, une soupe miso géniale et une salade de fruits. 8 à 10e en moyenne pour un plateau qui fait voyager le temps d'une pause déjeuner. Ça mérite une seconde photo parce que, petit plus qui fait plaisir : ils vendent des petits bonbons japonais Kawaï et trop bons.

IMG_20121026_213553

A suivre...

02 septembre 2012

Un Bagel à Paris n°4 : Factory & Co (vainqueur par KO)

La quête du meilleur bagel de Paris se termine ici, à Bercy Village, au milieu d'un bon repère de restos en tous genres, au commencement d'une queue de "déjeuneurs" légèrement décourageante mais nécessaire, utile, indispensable. Parce qu'après mes petites escapades vers chaque adresse des dits "bons bagels", j'ai envie de déclarer Factory & Co vainqueur. L'attente (15 minutes en semaine en plein rush) pourrait faire réfléchir mais le résultat force la motivation. Le bon point : on a le temps de parcourir la carte bien remplie de différents menus qui plaisent à toutes les envies. Le sportif gourmand pourra se faire plaisir avec un bon burger original + frites, cheesecake et smoothie avec supplément protéines (idée merveilleuse). Le jeune cadre dynamique mais soucieux de garder la ligne prendra une bonne salade copieuse et équilibrée ou un bagel et coleslaw avec frozen yogurt ou salade de fruits en dessert. Le choix est là, le cadre aussi simple mais propre, plutôt classe, efficace. Service pressé et peu spontané, unique petit bémol (assez inévitable) dans une découverte globalement plus que satisfaisante. Photos à l'appui :

 

IMG_20120831_144856

Plus de Dr Pepper Diet, j'ai failli raler, failli seulement. Coleslaw réussi et pas écoeurant, bien épicé. On note déjà que le bagel est assez sexy.

 

IMG_20120831_144956

Choix du pain : oignons caramélisés. On passe à la garniture, j'ai fait simple : de la dinde fumée, une moutarde épicée mais sucrée, salade / tomate, j'en passe peut-être. J'ai demandé un supplément cream cheese (parce qu'un bagel sans philadelphia, c'est un crime). Juste toasté, frais, bien équilibré.

 

IMG_20120831_144131

Le dessert donne envie de dire : Hey, salut toi! Un frozen yogurt (allégé) avec toppings de compétition : brisures de framboises et coulis caramel beurre salé (juste assez pour profiter sans culpabiliser). En bref : Estomac rempli et heureux, sans regretter une miette de ce menu vraiment funky. 12e environ pour mon plateau, raisonnable quand on pense à la fraîcheur et la qualité de l'ensemble.

 

IMG_20120423_154731

Passage éclair devant la vitrine improbable des cheesecakes (photo prise quelques mois plus tôt). Du courage il faut pour résister, ou pas.

 

IMG_20120831_141537

J'en profite pour rappeler que jusqu'au 10 septembre, on peut sourire voire plus devant les photos géniales de l'expo super Mamika en libre accès. Deux clichés difficilement sélectionnés, toutes les scènes sont incroyables.

 

IMG_20120831_141306

Avec tout ça on ne se pose plus trop de questions. On prend le métro/RER/bicyclette/trottinette/poney pour déjeuner dans mon meilleur plan bagel, quasi ex-aequo avec Bagel Tom qui, dans son genre, tient très très (très) bien la route (et un peu moins cher).

Factory & Co
23 cour St Emilion Paris 12me

 

 

24 août 2012

Best cheesecake ever : Stracciatella chocolat Noir et Blanc / Marbré 2 chocolats

Parlons peu parlons cheesecake. Des vacances sans voyage mais avec la pression de la fameuse "première" recherche d'emploi (le vrai). Franchement, tout ça, ça creuse. Alors on prépare des gâteaux home made with love pour compenser les questions qui restent sans réponse : Qui suis-je? Où vais-je? Etc... Et puis finalement on décroche un entretien, puis un contrat, on respire, on s'angoisse mais on (re)vit. Et on a toujours faim. Pas grave, on retrouve la vraie motivation, celle qui pousse à associer les saveurs pour un résultat parfaitement YUMMY. Alors photos, recette :

 

DSCN3072

Ingrédients pour un moule à charnière de 20cm environ :

 

200g de digestive biscuits (ou sablés ordinaires)

60g de beurre

 

500g de ricotta

300g de Philadelphia /st morêt ou autre fromage frais semblable

140g de sucre

3 oeufs

110g de chocolat Noir en copeaux (avec économe ou mandoline)

110g de chocolat blanc en copeaux

 

Glaçage

90g de chocolat de chocolat noir

90g de chocolat blanc

25g de beurre

10cl de crème liquide

 

Préchauffer le four à 160°. Mixer les biscuits, ajouter le beurre fondu, remixer le tout rapidement et verser dans un moule à charnière sulfurisé sur le fond et beurré sur les bords. Réserver au frais. Dans un grand bol, mélanger doucement les fromages, ajouter le sucre, mélanger, ajouter les oeufs et mélanger entre chaque ajout, toujours doucement, sans fouetter. Ajouter les deux chocolats en copeaux et mélanger délicatement. Verser la préparation dans le moule. Au four 1h05 (moi 1h10). Laisser tiédir dans le four, refroidir et réserver au frais.

Préparer le glaçage. Casser les chocolats noir et blanc en petit dés dans deux bols différents. Faire bouillir le beurre et la crème dans une casserole, mélanger, verser un tiers sur le chocolat blanc en morceaux, et deux tiers sur le chocolat noir. Mélanger rapidement les deux préparation séparément. Verser cuillère après cuillère alternativement une de chocolat noir et une de chocolat blanc sur le gâteau. Une fois la surface recouverte, partir des bords et dessiner des traits vers le centre avec la pointe d'un couteau. Réserver au frais 24h voire un peu plus.

Déguster!

DSCN3071

 

DSCN3076

30 juillet 2012

Petits luxes à Paris n°1 : Un cheesecake chez Angelina

Loin de moi l'idée de prendre un élan snob/bobo² pour lancer des fleurs à une adresse qui en a déjà reçu suffisamment. Angelina, on connaît, on aime, on félicite. J'avais surtout l'envie de faire partager un petit plaisir accessible aux non vacanciers/jeunes diplômés à la (presque) recherche de premier vrai boulot. Après un long cycle universitaire, un passage d'un statut rassurant et bien confortable d'étudiant, on bascule côté obscur de la force #papiers #CV/LM #remisesenquestiondesprojets #toussatoussa. Joie. Petites économies de jobs saisonniers dans la poche on en profite. Les soldes c'est fini, les bouquins on fait une pause, les bons plan théâtre/ciné c'est pour la rentrée. En attendant on peut toujours manger, des yeux d'abord, et des autres sens aussi avec des petits moment de luxe sans agios à la clé. Ici j'ai poussé la porte du salon de thé fraîchement installé au Printemps Haussmann pour regarder, saliver, choisir un bijou comestible et me faire servir comme une princesse. Photos :

 

vcvxcvfvfdb
Le Saori, un cheesecake japonais aérien et parfumé qui donne tout pour satisfaire nos désirs cachés. Fine couche de chocolat blanc et zestes de citron vert, à casser à la fourchette pour voir ce qu'il a dans le ventre.

 

IMG_20120726_210730

Le côté aérien des cheesecakes japonais est là, je ne ments pas, photo à l'appui et le goût du creamcheese se retrouve très vite, jusqu'ici tout va bien.

 

IMG_20120726_211121

Biscuit, certainement aux speculoos, en tout cas excellent. La gelée de fraise aussi, qui apporte vraiment le bon accord pour cette sexy patisserie.

Le prix : 8,60 euros sur place, service souriant et rapide inclus. Dommage qu'on ne retrouve pas le salon au dernier étage, avec la terrasse du Printemps, parce que là, c'était merveilleux.

L'adresse on la connaît et sinon on peut aller dans le prestigieusement chic salon de la rue de Rivoli. Pourquoi pas pour le brunch la prochaine fois...

 

Posté par MademoiselleLola à 11:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 juillet 2012

Un brownie / cheesecake 2 chocolats (la recette ultime)

Retour dans la place (si si!) après un long passage culinaire à vide. Parce que mémoire, parce que job d'été et parce que célébration(s) en bonne et due forme d'un diplôme de psychologue difficilement mais sûrement décroché. Et plutôt que de poster une recette banale, pas fun, j'ai voulu parler un peu brownie/cheesecake. La recette de la popularité chez le public (en délire) : avec eux par son côté décadent, avec elles par son côté "allégé" (ne pas enlever les guillemets, je parle chocolat quand même...). Et c'est un peu tout ce que j'aime dans ce que je cuisine : pouvoir profiter d'un vrai goût des bonnes choses, sans confesser ses pêchés le lendemain. Après si on veut faire un petit footing on peut, mais on se permet une deuxième part. Deux changements donc par rapport à ma première recette : le philadelphia milka pour le brownie et le chocolat blanc pour le cheesecake. Petite inspiration chez Beau à la louche pour les proportions (la référence, la bible). Recette :

 

DSCN2982


Ingrédients pour un moule carré de 20cm de côté :

 

Brownie

120g de philadelphia MILKA (comme ça il en reste un peu pour tartiner le lendemain. MALIN)

150g de chocolat (lindt dessert universel est vraiment parfait)

3 oeufs

120g de sucre

75g de farine

1 pincée de sel voire de fleur de sel (exhauste le goût du chocolat, je n'apprends rien)

 

Cheesecake

200g de ricotta (gervita pour moi)

2càs de sucre

80g de chocolat blanc

1 oeuf

1 càs de farine

 

Préchauffer le four à 180°. Sulfuriser le moule. Préparer le cheesecake. Faire fondre rapidement le chocolat blanc au micro ondes (il cuit vite, donc 40sec à 1000w suffisent). Mélanger à la ricotta, ajouter le sucre mélanger, ajouter l'oeuf mélanger. Réserver.

Préparer le brownie en faisant fondre le chocolat au micro ondes 1min30 ici. Mélanger dans un bol le sucre et les oeufs puis ajouter le chocolat. Mélanger pour un tout homogène, ajouter farine et sel et mélanger à nouveau (sans battre).

Verser la partie brownie au fond du plat, ajouter en répartissant, la partie cheesecake, tracer des traits à la pointe d'un couteau pour faire le marbré, en plongeant un peu le blanc sur le chocolaté, bref un peu d'art pour ajouter la touche home made.

25 minutes au four. Laisser refroidir mettre un peu au frais (2h min). Le sortir au moins une heure avant de découper en carrés.

 

Déguster!

 

Posté par MademoiselleLola à 09:38 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 avril 2012

La crêperie Larcher : le QG pour de bonnes crêpes et moules frites à Saint Germain en Laye

Rien ne va plus, entre deux tours, entre deux tacles sur talonnettes ou sarcasmes sur régime express, entre deux infos chocs et démentis... Pas militante, pas franchement calée sur le sujet mais sincèrement fatiguée de ce qui fait le débat aujourd'hui, dans le tourbillon des vraies crises qui elles, passent au second plan. Normal, la vie politique se transforme en pseudo téléréalité. On joue à ce jeu malsain, où la forme prend la place du fond? Bah pourquoi pas? Pourquoi ne pas enfermer, dans une ville fictive nos chers candidats pour quelques mois avec le RSA et tout un tas de trucs à gérer : factures, cantine des gosses, devis dentaires, repas équilibrés, crédits à la consommation, plein d'essence... La belle vie quoi, celle qui concerne de près ou de pas si loin un bon paquet d'électeurs... Parce qu'on entend mieux les maux quand on peut s'identifier à celui qui en souffre, et sans Rolex ça peut aider... Bref, plutôt que de rêver à un programme qui n'existera pas je préfère manger dans une de mes adresses préférées. Une crêperie, une vraie, qui triche pas.

 

DSCN2665

Parce que des bonnes moules en banlieue Parisienne, c'est pas si évident à dénicher.

 

DSCN2666

Et pour les frites maison, pareil.

 

DSCN2667

Du beurre salé maison + du sucre + super pâte à crêpes = femme comblée (dixit ma soeur).

 

DSCN2668

Même le café fait plaisir. Petit plus : les billes de chocolat à faire fondre ou à croquer (je parle des bonbons avec l'addition? Un détail que j'aime voir).

Les prix : une vingtaine d'euro pour plat / dessert / boisson (en moyenne). 

Ps : De bons cocktails maison, des produits made in Breizh, super caramel beurre salé, beurre de cidre. Et le service toujours impec, ni trop ni trop peu, rapide, professionnel mais pas sans chaleur avec des attentions sympa.

Crèperie/moulerie Larcher

9/11 rue St Pierre

78100 St Germain En Laye

 

15 avril 2012

Chesecake marbré au Milka (philadelphia power)!

Petit scoop (ou pas), je ne suis pas la meilleure cliente de mes plats, je goûte, juge, mais peu... même si souvent sucré, souvent à mon envie. Si je mets la main à la pâte c'est déjà parce que je suis obsédée de bouffe, psychiquement surtout, que j'adore voir un visage comblé par les bonnes choses (surtout si c'est grace à moi), que j'aime le côté transformation d'ingrédients simples en un truc assez beau et bon, un petit côté créatif,  chimique, mais c'est aussi, pas si rarement, un moyen de communiquer quand la parole fait défaut, quand certaines choses ne peuvent être énnoncées classiquement : sujet / verbe / complément. C'est parfois difficile de dire aux gens qu'on les aime, qu'on tient à eux. On ne sait pas trop pourquoi mais on trouve toujours une astuce, un truc magique et symbolique qui est bien entendu, goûté par les intéressés. Bref, petite parenthèse un peu floue mais quelques inhibés des "sentiments" qui rusent en passant par la cuisine me comprendront. Et parce que l'envie me reprend de continuer ma découverte cheesecakienne je devais tester (et partager) mon essai avec le produit fromager régressif qui fait le buzz : le philadelphia au Milka... Résultat fort concluant pour les testeurs sportifs qui ont pris une part, ou deux, et pour moi aussi...Cheesecake, c'est plus fort que toi...

DSCN2646

Ingrédients pour un moule à charnières de 20cm environ


200g de digestive biscuits ou sablés classiques

70g de beurre

 

250g de ricotta

100g de philadelphia au Milka

2 fromages blancs de 100g chacun

300g de philadelphia nature

120g de sucre

3 oeufs

 

Préchauffer le four à 160°. Beurrer les côtés du moule et sulfuriser le fond. Mixer les biscuits, faire fondre le beurre, l'ajouter au biscuits, mixer le tout pour avoir une pâte sableuse. La déposer au fond et sur les bords du moule en tassant bien (avec un verre c'est plus simple). Réserver au frais. Détendre les fromages (ricotta et philadelphia nature) au fouet, séparer la préparation en deux bols. Dans le premier, metre 80g de sucre, un fromage blanc, mélanger. Dans l'autre, ajouter le philadelphia milka, le reste de sucre et l'autre fromage blanc, mélanger. Ajouter un oeuf et demi dans chaque bol et mélanger peu de temps. Déposer en partant du centre du moule une couche de préparation nature, une chocolat en alternant, jusqu'à avoir tout versé. Dessiner avec la pointe d'un couteau sur le dessus pour faire un marbré. Au four pendant 1 heure. Ensuite éteindre le four et laisser refroidir dans le four porte fermée. Mettre au frais 24 heures minimum (max 48).

DSCN2654

Déguster!

Posté par MademoiselleLola à 22:46 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 avril 2012

Exquis fondant Chocolat / Gingembre presque sans sucre, presque sans beurre...!

Pas trop de blabla, pas trop le temps. Il paraît que j'ai un mémoire à faire, alors je ne vais pas philosopher, critiquer facilement un peu tout et n'importe quoi, pour une fois. Quoi que, j'ai envie quand même! Parce que la grande fan de médias que je suis a découvert une nouvelle émission de téléréalité merveilleuse où le clan des beaux affronte le clan des moches pour séduire la princesse, forcément blonde, forcément bo... Bref un niveau de plus sur l'échelle de la stupidité télévisuelle. Pourtant on avait déjà placé la barre vraiment haut, mais leur "conneritivité" n'a pas de limites (ils sont payés pour ça. Au secours). Alors après on peut se mater "Belle toute nue" (que je ne critique pas à 100%) pour compenser, un complet paradoxe.... Bref une régression sociale de plus. Mais bon tout va bien on se prépare tous à notre activité quinquennale préférée, dans quinze jours, ça va tout changer, c'est sur! ;)

 

DSCN2593

Ingrédients pour un moule carré de 19 cm de  côté environ :

 

170g de chocolat 65% cacao

4 oeufs

1 compote de pommes sans sucre ajouté

30 g de beurre

30g de gingembre confit

 

Préchauffer le four à 180°. Séparer les blancs des jaunes. Faire fondre le chocolat avec le beurre bien mélanger pour avoir une texture lisse, ne pas trop le faire cuire, on prend son temps ; au micro ondes on ne dépasse pas les 2 minutes à pleine puissance, au bain marie on surveille la cuisson. Ajouter le chocolat aux jaunes et bien mélanger, ajouter la compte, mélanger, couper le gingembre en tout petits carrés, les ajouter au mélange. Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Incorporer les blancs au mélange à la maryse délicatement. Beurrer le moule et au four 25 minutes. Attendre refroidissement avant de démouler. On peut le faire la veille, il prend davantage de goût avec un peu de repos.

Déguster!

 

Posté par MademoiselleLola à 21:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 mars 2012

Des muffins griottes / amande / chocolat... Et un bilan sur ce quart de siècle (le mien)

Ya des jours où on fait le bilan, sur soi, sur l'autre, sur nos autres. Ceux qui sont là, on sait depuis quand, on sait moins pour combien de temps. Et on se pose cinq minutes à traduire tout ce bazar en image(s). Pour moi la route c'est le tableau qui va bien. On trace la notre, sur un chemin rarement vierge, nos aînés l'ont parcouru, eux mêmes suivant d'autres et chacun répète quelque chose de celui qui le précède tout en modifiant un peu les trajectoires, en rencontrant de nouveaux obstacles, des issues inédites. On n'est rien sans l'histoire de ces autres passés, mais peu de chose non plus sans les "présents". Et on est là à avancer. Plusieurs possibilités. On peut voir ceux qui prennent l'autoroute, trafic impressionnant, 400 amis facebook, surbookés de soirées, tout ça. Mais sérieusement, qui a le temps de se lier à cette foule en roulant à 110? La seule chose qu'on guette c'est le radar, le reste c'est accessoire. On donne aussi peu qu'on reçoit, on sauve les apparences. La masse d'autres et la vitesse peuvent griser mais les risques de chutes sont fréquents. L'énergie s'épuise aussi rapidement dans une course qui manque de sens. Après on a les itinéraires bis, des routes qui se croisent, qui laissent parfois de la place à d'autres, à la rencontre des voies, mais pas que. On a le choix de faire un bout de chemin avec eux, de prendre d'autres trajectoires pour mieux les retrouver. Chacun son rythme, avec cette liberté de prendre un virage, souffler sur une autre route parallèle aux autres, jamais bien loins les unes des autres. On a enfin ceux qui prennent, provisoirement ou durablement un chemin inaccessible. Une solitude douloureuse et angoissante s'impose sans savoir où on va et surtout sans autre(s). La crainte c'est le cul de sac. On n'a jamais envie de passer par là, mais parfois on n'a pas tellement le choix, le but du jeu c'est de se souvenir du chemin qu'on a pris pour en arriver là, pour mieux en sortir. On a tous suivi ces différents parcours, ces histoires de liens et déliaisons. Tous ces vaisseaux font entendre que l'important c'est de savoir avec qui on fait sa route, dans une co-progression, sans se poser la question du lendemain, parce que jusqu'ici on ne "maîtrise" que le présent, le passé. Le futur on y pense pour soi mais jamais pour les autres qui choisiront seuls leurs itinéraires. Bref, on résume : profiter de ce présent et regarder ceux qui le partagent avec nous c'est le plus important. On jette aussi un oeil sur le passé, il a pas mal de choses à nous dire.

Pourquoi je raconte tout ça? Parce que j'ai fêté mes put.. de 25 ans et qu'un quart de siècle ça mérite réflexion. Mais c'est aussi ces fameux repas d'anniversaire toujours blindés de symboles, de sens sur la force des liens qu'on a tissés avec nos amis, qui permettent de prendre du recul sur la route qu'on prend, aujourd'hui. Et ici je poste une recette de muffins préparés avec de superbes griottes au thé noir. Un joli cadeau d'une bien belle personne qui me suit depuis plus de 10 ans, les amitiés inconditionnelles persistent et signent, et ça, ça fait plaisir. 

DSCN2527

 

Ingrédients pour 6 muffins

150g de farine

1 demi sachet de levure chimique

1 oeuf

100g de sucre

35 g d'amandes en poudre

2 gouttes d'amande amère

50g de chocolat en pépites

50g de philadelphia

2 càc de yaourt nature

Quelques cuillers de griottes au thé noir (Du Palais des Thés) ou quelques griottes bien égouttées

 

Préchauffer le four à 180°. Mélanger dans un grand bol le philadelphia avec le yaourt, l'amande amère, ajouter le sucre, bien battre à la main, ajouter l'oeuf et battre encore. Ajouter la farine, l'amande en poudre et la levure tamisées en mélangeant à la spatule. Ajouter les pépites et quelques touches de griottes mélanger. Verser dans des moules à muffins au deux tiers. Au four 18 minutes.

 

Déguster! (encore tiède c'est le must)

Posté par MademoiselleLola à 20:58 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,